Auto portrait Charles Negre

Charles Nègre un des pionniers

Charles Nègre fait des études pour être peintre, ensuite il se dirige vers la photographie professionnelle qui se révèle être un art à part entière.

Charles Nègre peintre et photographe

L’artiste peintre et photographe Charles Nègre naquit à Grasse le 9 mai 1820. Il décéda, dans l’oubli, le 16 janvier 1880.
D’abord, voulant devenir peintre, il rejoint Paris en 1839. Il suit les cours des peintres Paul Delaroche et Martin Drolling. Il termine sa formation avec le peintre néo-classique Jean-Auguste-Dominique Ingres. Elève de l’École des beaux-arts, il expose ses peintures au salon de Paris.

peinture de Charles Nègre : Léda et le Cygne
Une peinture de Charles Nègre : Léda et le Cygne

En 1844, Charles Nègre découvre la photographie, le daguerréotype, qui prend le pas sur sa vocation première. Au début, émerveillé, il croit que cette nouvelle technologie va l’aider par des études, dans son art, la peinture. Mais, comme beaucoup de peintres de cette époque, en mal d’être reconnus, Charles Nègre trouvent dans cette nouvelle expression picturale le moyen de s’exprimer artistiquement.

Charles Nègre, en 1849, prend domicile sur l’Ile Saint-Louis à Paris, au 21 quai de Bourbon.
Il devient totalement photographe au début des années 1850. La photographie est un art à part entière et il s’y dévoue tellement qu’il devient l’un des artistes pionniers les plus doués de sa génération comme Nadar.

Autoportrait de Charles Nègre en 1860.
Autoportrait de Charles Nègre en 1860.

L’œuvre de Charles Nègre

Charles Nègre dit : ‘Assistant à une des séances de l’Académie où furent présentées des images daguerriennes, je fus frappé d’étonnement à la vue de ces merveilles et, entrevoyant l’avenir réservé à cet art nouveau, je pris la résolution d’y consacrer mon temps et mes forces…’

Lui aussi, ce précurseur invente. Il innove avec un procédé de gravure héliographique avec plus de finesse et de précision. Un tirage sur papier salé, datant de 1851, les Ramoneurs en Marche démontre cette technique. Cette image a sans doute contribué à l’élaboration d’un tableau à venir. Aussi, cette photographie dénote le mouvement. À priori, c’est sans aucun un des premiers essais.

ramoneurs en marche charles negre
Charles Nègre : Ramoneurs en Marche est une des premières photographies montrant le mouvement.

Charles Nègre pionnier de la prise de vue en mouvement

Nègre, 1853 le Stryge Musée d’Orsay.
Epreuve sur papier salé à partir d’un négatif papier ciré sec ( 32,5 x 23 cm )

Charles Nègre, n’a pas été retenu pour une commande de l’état, la ‘Mission héliographique’. Dépité, Charles Nègre s’évade dans le Sud-Est de la France et va en photographier le littoral pour la première fois de l’histoire de la photo. Il reçoit de l’Etat Français des commandes pour photographier notamment, la cathédrale de Chartres, pour des reproductions d’œuvres d’art au Musée du Louvre.

En 1863, Charles Nègre malade, s’établit à Nice et va y installer un atelier de portraits photographiques. Il va professer ses deux métiers, la peinture de ses débuts et la photographie.
En 1865, le duc de Luynes passe commande à Nègre pour produire des planches d’un Voyage au Moyen Orient.

0 comments on “Charles Nègre un des pionniersAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 ⁄ 7 =