Le pionnier Hippolyte Bayard en 1863

Hippolyte Bayard le pionnier oublié

Hippolyte Bayard est le pionnier oublié. C’est un des inventeurs de la photographie. Il a crée la première exposition photographique.

Hippolyte Bayard

Hippolyte Bayard est né le 20 janvier 1801 à Breteuil-sur-Noye. C’est le grand oublié de l’histoire de la photographie. Il est le fils d’un juge. Clerc de notaire est son premier métier. Il rejoint Paris, en 1825. Il devient commis au service des contributions directes du ministère des Finances.
En 1825, il gagne Paris où Le 14 mai 1887 à Nemours, Hippolyte Bayard décédé humblement comme il l’avait toujours désiré, ignoré de tous pour son invention.

Hippolyte Bayard autoportrait dans le jardin
Hippolyte Bayard auto portrait du photographe dans le jardin

Nous sommes presque au milieu des années 30. A paris, tout le monde chez les artistes, les intellectuels, les scientifiques ont entendu parler de Daguerre artiste peintre et créateur du Diorama. Tout le monde sait que des expériences sont menées pour fixer une image, une source lumineuse, sur un support obtenu depuis une camera obscura ou chambre noire. Ses expériences font suite aux découvertes de Nicéphore Niepce, son associé décédé en 1833.

Hippolyte Bayard s’intéresse, comme beaucoup à cette époque, à la peinture. Mais comment ce modeste fonctionnaire associe t-il son nom à l’historique des innovations de la photographie ? C’est une grande énigme !
Hippolyte Bayard se lance dans l’expérimentation. C’est un homme méthodique, un fonctionnaire, il note chaque étape, au pas à pas des ses expériences, très utiles pour établir une chronologie.

L’inventeur Hippolyte Bayard

En mars 1839, Il obtient des positifs immédiats sur papier. Il dispose au fond d’une chambre noire un papier sensibilisée et après insolation l’image positive se forme sur la feuille. Ces images ne peuvent être reproduites comme l’invention de Daguerre, car il n’y a pas de négatif. Hippolyte Bayard a donc inventé un procédé entre l’invention de Daguerre, positif sur métal, le daguerréotype, et le négatif sur papier de Fox Talbot, le calotype .

L’invention de Bayard est une innovation. Mais les pouvoirs publics l’ignore. Cette deuxième invention en parallèle à celle de Daguerre embarrasse fortement l’académie des science. Pourtant le résultat obtenu est d’une finesse incroyable.

Un mois avant la divulgation du Daguerréotype au public, en juillet 1839, Bayard crée la première exposition photo de l’histoire. Il expose une trentaine d’images d’architecture et de nature morte.

Par dépit sur son manque de reconnaissance, Bayard se photographie en autoportrait, noyé à la morgue. Cette mise en scène, œuvre de fiction fait probablement de lui le premier artiste photographe.

Hippolyte Bayard le noyer 1840
Hippolyte Bayard le noyer 1840. C’est une œuvre de fiction, la première. Il se met en scène, peut-être avec humour pour revendiquer son éviction du “panthéon” des inventeurs.

Maintenant Hippolyte Bayard devient photographe à part entière. Son œuvre est grande, il photographie en utilisant aussi les procédés et techniques de ses concurrents inventeurs.

Il est aux yeux de l’histoire au même titre que Niepce, Daguerre et Talbot un des inventeurs de la photographie.

0 comments on “Hippolyte Bayard le pionnier oubliéAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 × 9 =