Fox Talbot calotype

Fox Talbot et le calotype

Fox Talbot est un pionnier de la photographie. Il est l’inventeur du calotype, premier procédé avec négatif et positif la base de la photographie argentique.

Fox Talbot un pionnier de la photographie

Né le 01 février 1800 à Melbury, dans le Dorset, et décédé le 17 septembre 1877 à Lacock dans le Wiltshire, William Henry Fox Talbot est un inventeur Britannique. Pionnier et un des inventeurs de la photographie, c’est un érudit. Scientifique, il est intéressé par la mathématique, la physique, la philosophie, l’archéologie et la botanique et bien d’autres matières.

Premiers essais photographiques

Les premiers pas de Talbot avec la photographie s’opérèrent quand il voulut reproduire des paysages du lac de Côme en Italie. Pour cela, il était équipé d’une camera lucida ou chambre claire. Cette technique permettait de tracer des traits et de dessiner en suivant. Il n’était pas doué pour cela. L’idée de Talbot émergea. Il voulait des images durables. Pour cela, il commença ses expériences photographiques avec une chambre noire.

En 1833, Fox Talbot est captivé par la chambre noire et les images qui en résultent. Et en 1835, il réalisa le premier procédé négatif de l’histoire, le calotype ou talbotype. Il en déposa le brevet en 1841.

Fox Talbot premier negatif
Le premier négatif obtenu par Fox Talbot.

Grâce au négatif, ce procédé permettait la reproduction de plusieurs images positifs sur du papier. Les recherches de Nicéphore Niepce et de Louis Daguerre et celle de Fox Talbot suivaient un même cheminement. Il a cherché, après le dépôt du brevet de Daguerre pour son daguerréotype en 1839, a prouvé l’antériorité de sa découverte, mais sans succès. Mais, son invention négatif-positif, le calotype est encore le fondement de la photo argentique moderne.

Son invention brevetée, en 1841, aura encore une décennie d’utilisation avant d’être remplacée par une autre technique. Le calotype fut détrôné par des procédés sur verre à l’albumine et au collodion humide.

Fox Talbot le calotype
William Henry Fox Talbot : calotype ( 1842-1843 )

Le calotype : Fox Talbot négatif positif

De 1839 à 1841 Talbot travaille sur son procédé pour l’améliorer. L’exposition en chambre noire est maintenant réduite, grâce à un traitement à l’acide gallique qui permettait un développement de l’image latente. L’hyposulfite de soude ( découvert par Sir John Herschel ) lui permis de fixer l’image. Le fixateur dissous les sels d’argent et donne une pérennité à l’image. En photographie argentique, l’hyposulfite de soude est encore utilisé aujourd’hui.
L’idée génial de Fox Talbot a été l’utilisation d’un négatif sur papier comme duplicateur. Un tirage par contact, par une exposition à la lumière, à partir du négatif, pouvait donner autant d’exemplaires d’images positives désirés. C’était le procédé favori de Nadar lors de ses débuts en photographie.
Son procédé fut largement supérieur à celui de Daguerre et celui de Bayard. Le daguerréotype est une plaque unique et ne peut pas être dupliqué.

En 1842, Pour son invention, Fox Talbot reçu de nombreuses distinctions comme la médaille Rumford de la Royal Society.

En 1844, il fut l’auteur du premier livre sur la photographie. Ce livre était illustré avec des photographies inconnues. Sur Pencil of Nature il y avait vingt-quatre calotypes. Et il racontait ses inventions et découvertes sur la photographie.

0 comments on “Fox Talbot et le calotypeAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *